Page d'accueil   Le coin des petits journalistes

Le coin des petits journalistes

interwiev Sofiyainterwiev Pierre1Interview XavierInterview Xavier2Interview Xavier3L'hiver au LIFV 6 janvier 2016

Interview LaurianeInterview Lauriane2 Interview Lauriane3 Interview Lauriane4 Vytautas,  Mišelė, Gabrielė et Alexia  se présentent

 Vytautas

Vytautas :

Je m’appelle Vytautas, j’ai dix ans. Je suis en cm2. J’aime le petit Journaliste parce que mon père est journaliste donc je veux être comme lui. En plus je voulais aller la parce que pendant la grande récréation je suis embêté par des élèves de ma classe. Je suis vraiment content d’être dans le groupe des petits journalistes.

Mišelė :

Je m’appelle Mišelė. Je viens à l’atelier qui s’appelle „Les petits journalistes de l’EFV“ parce que le titre de cet atelier m’a intéressé. J’aime bien mon travail. Je suis la journaliste de la nature, rédactrice. Ça me plait  quand je prends une interview de quelqu’un, j’aime entendre les réponses. Mais ça ne m’intéresse pas trop d’écrire et de me rappeler les réponses. J’ai choisis d’être une journaliste de nature parce que j’adore les plantes, surtout les cactus.Michel

Gabrielė :

Bonjour, je m’appelle Gabrielė. Je suis venu aux petits journalistes pour savoir faire de nouvelles choses et savoir être comme une vrai journaliste. J’aime aller aux petits journalistes parce que j’apprends  à ne plus avoir peur de parler devant des personnes que je ne connais pas. J’aime bien lire et découvrir de nouvelles choses. Ma matière préférait est l’histoire.

Alexia :

Je m’appelle  Alexia et j’ai 9 ans et demi.

Je suis petits petit journalistes,  j’aime aller aux petits journalistes  par ce que on fait des choses intéressantes, par exemple, on a fait une interview avec Kipras et Rapolas.

J’aime lire des livres d’aventures, le français et les mathématiques,  papoter avec ma meilleure amie.

Untitled

 

 

Les petits journalistes se présentent

kompai

Les petits journalistes de l’école EFV  sont des enfants qui posent des questions aux gens. Il y a un photographe, une rédactrice et une personne qui regarde les photos. Ils partent avec un maître et peuvent aller près de l’école pour faire des interviews. Les petits journalistes commencent leur travail à 13h et le termine à 13h 30 tous les mardis et tous les jeudis. Le plus souvent, ils travaillent à la bibliothèque mais ils vont parfois à l'extérieur. Par exemple, près du supermarché ,,Maxima’’ ou près d’une autre école. Là bas, Ils font des interviews auprès de personnes inconnues, qu’ils rencontrent dans la rue mais ils peuvent aussi aller dans des universités  pour les réaliser. Comment s’y prennent-ils? En premier, ils  posent une question : « Est–ce que vous voulez bien qu’on vous pose  quelques questions ? » Si la personne est d’accord, ils lui les posent  mais si ce n’est pas le cas, ils s’adressent à d’autres. Quand ils ont les réponses, ils travaillent le texte sur l'ordinateur. Ensuite, ils peuvent imprimer le journal qui s’appelle « Les voyages des petits journalistes. »

Nikita

Je suis Nikita, j’aime beaucoup les petits journalistes parce qu’il faut écrire, aller près du ’’Maxima’’et faire des photos. Je suis le photographe des petits journalistes.

 Nikita

Izabele

Je suis Izabelé, je vais chez les petits journalistes parce que  j’aime poser des questions aux gens. C'est  très amusant, c'est  très  bien  aussi,  là-bas j’aime écrire, penser et lire. Je suis une rédactrice.

Izabelle

Simonas se présente simonas

Bonjour, je suis Simonas. J’aime les petits journalistes parce qu’on travaille dans une moyenne équipe : maintenant il y a 7 enfants, c'est Alexia, Gabrielé, Miselé, Nikita, Izabelé, Vytautas et moi. On est allé près du marché ,,Maxima’’, et on va peut – être aller aussi près de l’université de Vilnius. Je pense qu’il y aura encore plein d’autres petites visites. On écoute ce que les gens ont dit et, après, on écrit. Je voudrais même imprimer un journal de petits journalistes!

 

Interview avec Kipras et Rapolas

  Untitled Kipras et Rapolas (en haut à droite) avec les petits journalistes   Kipras - Moi je m'appelle Kipras. Raminta - Kipras tu es en quatrième? Rapolas - Et moi, je m'appelle Rapolas. Raminta - Rapolas ,donc tu connais déjà les Journalistes parce que ils sont les copains de ta classe Raminta - Donc nous allons commencer. Raminta - Et moi j ai pris connaissance que vous avez fait des études à l'école de Vienne sa et a l'école de Moscou ,donc ça nous intéresse, nous comme des journalistes. Comment vous trouvez l'école Française par rapport aux autres écoles que vous avez déjà étudié, c'est a dire Vienne c'est un grand établissement, à Moscou aussi, ça c'est plus petit donc c'est ça qui nous intéresse. Donc nous allons commencer. Qui a la première question.  

 1) Aimez-vous l'école a Moscou et a Vienne?

Kipras et Rapolas-oui. Raminta -Et pourquoi? Kipras - A Vienne c’était  bien,  c’était grand a Moscou c'était un peut pareil...Mais j'aimais surtout Vienne! Raminta - Pourquoi tu as préféré Vienne? Parce que les bâtiments étaient nouveaux? Kipras - Non, il y avait la cour de cantine qui était plus grande, la cantine aussi... Raminta - Et les élèves de ta classe, à Moscou et à Vienne ? Les différences culturelles ? Kipras - A Vienne les enfants étaient plus sympas ! Raminta - Et qu'est-ce que toi tu penses, Rapolas? Rapolas - Moi j'aimais plus à Vienne, c'était vraiment plus sympa!  

 2) Pourquoi vous êtes revenus en Lituanie?

Kipras - Nous sommes revenus en Lituanie, car notre père est diplomate. Il se fait renvoyer dans un autre pays tous les quatre ans à peu près. C'est ainsi qu'on a passé 4 ans à Vienne et 3 ans et demi à Moscou.  

3) Est - ce que vous aviez la bà des bonnes notes, pour quelle matière?

Kipras - J'ai pas vraiment eu de bonnes notes, mais mes meilleurs notes étaient en français et en Anglais. A Vienne, j'avais des bonnes notes pour tout, à Moscou moins. C'était beaucoup plus difficile, à Moscou, ils sont plus strictes!  

4) Est-ce que vous pourrez comparer l'école française de Vilnius?

Kipras - Je pense que l'école française de Vilnius, c'est beaucoup mieux que l'école de Vienne ou de Moscou! Raminta - Est-ce que vous avez plus d'amis içi?  

 5) Où est-ce que ces écoles se trouvaient, à quoi ressemblaient les bâtiments?

Kipras - A Vienne c'était très grand et assez moderne. A Moscou, c'était un immeuble ancien et très grand. Raminta - Est-ce que les bâtiments étaient bizarres, est-ce que c'était facile pour trouver les classes ? Kipras - A Vienne la bibliothèque était beaucoup plus grande. Il y avait beaucoup plus de livres. A Moscou, elle était séparée en deux : il y avait une bibliothèque et un CDI, là où allait les élèves des grandes classes !  

 6) Qu'est ce que vous avez appris là bas ?

Kipras - Les autrichiens sont très gentils et très sympas ! Et à Moscou, ce n'était pas vraiment le cas. Ils étaient intelligents, culturels mais...peut-être moins sympas. C'était plutôt des russes . Rapolas - Moi, j'ai appris le français à Vienne.  

7) Combien d'élèves il y avait dans les écoles de Vienne et de Moscou ?

Kipras - Dans l'école, je ne me souviens pas, mais dans les classes c'était 21 a peu près. Raminta - Est-ce que vous pouvez comparer la taille de l'école ? Est-ce que c'est beaucoup plus petit ? L'école de Vienne ; c'était 3 fois plus grand que l'école de Moscou. Donc par rapport à Vilnius, je crois que l'école de  Vienne est 10 fois plus grande que celle de Vilnius.  

8) A quel heure se finissent les cours à Moscou ?

Rapolas: pour moi , c'était à 15 h, ils commençaient à 8h ! Kipras: pour moi, le plus souvent c'était à 16 h.  

9) Est- ce que vous pourrez décrire votre expérience à l'école française en trois phrases ?

Rapolas: Elle est bonne ! Kipras: Je trouve que c'est très bien ! Qu'est-ce que vous trouvez du niveau de français des enfants ? Ils parlent très bien français !  

10) A quel objet ressemblaient les écoles ? Est-ce que c'était des rectangles, des carrés ? On veut vous poser une question sur la forme des bâtiments. Parce que nous, on connaît une école dans une forme de tomate (rire général)

Moi je trouve que l'architecture de l'école de Vilnius n'est pas mal !  

11) Qu'est-ce que vous pourriez conseiller à l'école de Vilnius de prendre dans les deux écoles de Vienne et de Moscou ? Qu'est-ce qui vous manque ici ?

Rien, vraiment rien ! Parce que c'est très bien à Vilnius aussi.  

12) Est-ce qu'il avait des activités périscolaires aussi?

Kipras-Moi je faisais du basket et du canoë Rapolas. Moi je faisais du piano!  

13) Est-ce que vous avez appris le Russe?

Kipras.-Oui, j'ai appris le Russe mais je ne l'aimais pas beaucoup.  

14) Est-ce que vous avez appris l'Allemand aussi?

Kipras-Oui j aime beaucoup  

15. Combien parlez vous de langues déjà?

Kipras-Moi je parle Lituanien,Anglais, Espagnol, un peux Espagnol Kipras-Et un peux de Russe et un peux d' Allemand. -Oui, donc ça fait cinq. Et toi, Rapolas? Rapolas - Anglais, Français, Lituanien, Russe et c'est tout Est-ce que vous avez d autres questions?  

16. Est-ce que vous gardez toujours le contact avec vos amis que vous avez eu a Moscou ou a Vienne?

Rapolas:Maintenant pas trop, mais... Raminta : Et toi, Kipras? Plus de Vienne ou surtout de Moscou? Kipras - Surtout de Moscou pour le moment, parce que ça fait pas tellement longtemps.  

17. Comment c'était joli a Moscou?

Kipras - A Vienne c'était très joli et à Moscou c'était assez joli aussi. Et Vilnius, c'est joli? Kipras -Vilnius,oui. D'accord. Bon, c'est tout.  

Fête de la liberté du 13 janvier à l’EFV

En ce jour ou nous fêtons la libération de la Lituanie de la Russie, nous nous sommes réunis pour commémorer les personnes qui sont mortes pour la libération de la Lituanie en 1991. 14 personnes étaient mortes ce jour.

Les lituaniens ont entouré la tour de la télévision et le parlement, parce que les russes envoyaient en ce moment des soldats et des chars pour essayer de récupérer  la télévision ! Les lituaniens disaient déjà clairement qu’ils voulaient être indépendants de l’Union soviétique. C’est pour protéger le chemin de l’indépendance !!

Nous remercions les gens qui ont versé leur sang pour nous tous !! Ils sont mort  pour  la Lituanie.

508932077.494.331.0.107.0.90

Lietuva, Tėvyne mūsų Tu didvyrių žeme, Iš praeities Tavo sūnūs Te stiprybę semia.

Tegul Tavo vaikai eina Vien takais dorybės Tegul dirba Tavo naudai Ir žmonių gėrybei.

Tegul saulė Lietuvoj Tamsumas prašalina, Ir šviesa, ir tiesa Mūs žingsnius telydi.

Tegul meilė Lietuvos Dega mūsų širdyse, Vardan tos Lietuvos Vienybė težydi!

Suivez les petits journalistes:
Le coin des petits journalistes
jouna 1